mardi 16 juillet 2013

Ta vie contre la mienne de Lisa Scottoline



Titre : Ta vie contre la mienne
Auteur : Lisa Scottoline
Editions : Editions du Toucan 
Collection : Touch. Fictions
Prix : 20€ 
Pages : 464
Date de Parution : 13 avril 2011 

Résumé : 

Si l’une est une victime, l’autre sera son bourreau !
Bennie et Alice sont sœurs, deux femmes dans la beauté de leur quarantaine. Elles sont aussi jumelles, des jumelles dites « homozygotes », d’une ressemblance parfaite, de véritables sosies. Pour le reste, elles sont radicalement différentes. Bennie est avocate, à la tête d’un des plus importants cabinets de Philadelphie et mène une vie heureuse, tandis qu’Alice est à la dérive, entre petits boulots incertains et histoires d’amour sans lendemain.
Trop de douleur, trop d’injustice. Un soir, Alice échafaude un piège machiavélique.
Entre folie psychotique et manipulation perverse, la haine ne connaîtra pas de limites et la raison n’a que très peu de chances de l’emporter…


Mon avis : 



Après « Intime ressemblance » que j’avais dévoré et adoré, ici avec « Ta vie contre la mienne » c’est un réel plaisir d’avoir lu ce livre qui est un réel coup de cœur. 

Si vous aimez les histoires sur les jumeaux et jumelles alors ce roman est fait pour vous passionner !

Dès les premières pages, nous sommes happés dans l’histoire et l’angoisse est déjà présente. En effet, ici nous avons deux sœurs jumelles dit « homozygotes » c’est-à-dire qu’elle se ressemble trait pour trait. Bien que ce soit deux parfaites sosies, malgré leurs ressemblances, Bennie et Alice sont très différentes. Bennie est une grande avocate et riche alors qu’Alice est à la dérive et enchaîne les petits boulots et les histoires d’amours sans lendemain.

Dès le début, nous avons les deux sœurs qui dînent tranquillement chez Alice, lorsque Bennie se sent bizarre et sombre dans l’obscurité totale.

On apprend donc qu’Alice l’a empoissonnée, enfermée et enterrée vivante dans une caisse afin de la faire mourir dans d’atroce souffrances. Alice en profite pour prendre la place de Bennie, prendre sa vie, ses amis, son métier mais aussi son petit ami revenu après quelques temps d’absence. A partir de là, l’histoire est captivante, nous entraîne dans une aventure folle où on stresse du début à la fin. On se demande comment va faire Bennie pour se sortir vivante de cette fameuse caisse et lorsqu’elle réussi à s’en sortir, va commencer une lutte pour la survie et surtout reprendre sa vraie vie, sa véritable identité. Alors que pendant ce temps, rien et personne ne remarque qu’Alice n’est pas en fait Bennie. Celle-ci arrive très bien à manipuler les gens, même lorsqu’elle échoue sur certains points, elle arrive toujours à s’en sortir. C’est fou ce qu’Alice peut être maligne et astucieuse, toujours à avoir des plans B, C, ou D dans son sac. C’est aussi une vraie comédienne qui arrive très bien à jouer sur les sentiments. 

On a envie de hurler après les amis de Bennie qui n’y voient que du feu, on a envie de rentrer dans le livre et de dire «  mais tu ne vois pas que c’est pas la vraie Bennie !!! Ouvre tes yeux » Elle arrive même à faire croire que la vraie Bennie essaye de faire croire que c’est Alice et qu’elle voudrait se faire passer pour Bennie. Même nous lecteur, parfois on en arrive a s’embrouiller dans les personnages, à ne plus s’avoir si c’est Bennie ou Alice que nous avons. L’auteur arrive à nous faire tourner en bourrique, et ça c’est génial.
La narration omnisciente est super car on peut connaître les pensées de chacun des personnages d'Alice ou de Bennie et on peu se rendre compte vraiment de la méchanceté d'Alice et de la peur et frustration de Bennie.

Et la pauvre Bennie, qui tente de retrouver son identité, de révéler la vérité, mais Alice a tellement bien joué son rôle, que du coup tout le monde l’a prend pour une folle. Horrible comment on a peur pour elle, on angoisse, on veut toujours aller plus loin dans l’histoire pour savoir comment elle va s’en sortir. 

Le personnage de Mary m’a beaucoup plu ainsi que celui de Judy qui travaillent avec Bennie qui vont être des personnages assez importants par la suite. Au début on peut se demander ce qu’elles peuvent bien faire la dedans mais au fil des pages, on comprends mieux surtout quand l’unes d’elle commence à se méfier. Grady le petit ami attachant mais si naïf qu’il ne voit même pas que celle qui l’a en face de lui n’est pas celle qui croit réellement et là on a envie de le baffer.

Ici tous les personnages ont leur importance et on aime beaucoup découvrir leur  histoire car malgré l’intrigue principale on en découvre une secondaire avec Mary qui rêve plus que tout d’être l’associé de Bennie et de son histoire d’amour avec Anthony.

Plus on arrive à la fin, et plus l’action est prenante, une course contre la montre se fait aussi bien pour Bennie mais que pour Alice et l’affrontement final et totalement  passionnant, et surprenant aussi avec une aide insoupçonnée dont on ne s’imaginait pas du tout.  Mais même si depuis le début on se doute de la fin, je n’imaginais pas une fin comme ça et qui peut nous faire douter malgré tout, mais quand on a suivi et compris tout les événements de l'histoire il n'y a plus de doute. J'ai quand même douté un peu mais la fin est évidente quand même !

Actions, suspens, angoisse et stress sont de rigueur dans ce roman. Tout est fait pour nous rendre accroc de ce livre et de ne plus le lâcher d’une semelle.

3 commentaires:

Elodie a dit…

tu as vu venir la fin mais tu as été surprise? lol c'est étrange comme phrase :p sinon rien que ta chronique m'angoisse, donc vraiment pas pour moi mdrrr contente que tu te sois régalée pendant ta lecture en tout cas :)

celimene B a dit…

En fait tu te doutes de la fin de comment ça va finir mais il y a un élément qui vient te surprendre et te faire douter mais bon si tu as bien suivi ta lecture tu connais le dénouement mais moi à la fin de ma lecture me suis dis : bon ok mais est ce vraiment la fin pour ce personnage ou pas !!! et puis en réfléchissant tu te dis que oui !!! c'est plus compréhensif comme ca ???

Elodie a dit…

ah ok je comprend mieux ce que tu voulais dire ;)